Compte rendu de l'activité du 25 février 2015


Le 25 février 2015, avait lieu à Montréal une conférence publique à laquelle prenaient part près de 30 participants venus entendre et échanger avec notre conférencier invité à savoir: Monsieur Sylvain Magnan, cofondateur du Groupe Kiné-Concept et actuellement Vice-président de ce groupe fondé il y a plus de 25 ans à Montréal et qui se distingue comme chef de file dans son domaine.  L’idée à l’origine de cette conférence était d’offrir des pistes de prévention au public afin de préserver notre santé dans une quête d’équilibre.Vu d'ensemble sur les nombreux participants

Dans un contexte de dérives de notre écosystème qui se conjugue à  une rationalisation des ressources dans le système de santé, nous ne devons pas attendre après que le système nous fournisse toutes les solutions à nos problèmes. Les  individus ont la capacité et le pouvoir d’agir et d’avoir un impact sur leur propre santé. Notre conférencier, avec une approche pragmatique, nous a partagé son expérience personnelle et professionnelle : optimiser sa santé par des ajustements simples dans la vie de tous les jours.Vu sur une participante

La santé inclut les aspects physique, mental, spirituel et social. Le mental est un élément important dans la guérison. La force que chacun possède pour se guérir n’est pas négligeable. Par contre, la médecine moderne est confrontée à ses limites, lorsque l’individu ne se trouve plus en phase de survie. Ces limites ouvrent la porte à d’autres approches telles que l’acupuncture, l’ostéopathie et la massothérapie qui sont alors pertinentes. Nous pouvons même agir en amont de la maladie. La prévention se fait avant que les symptômes n’apparaissent. C’est alors que nos actions sur notre propre terrain en tant qu’individu prennent toute leur importance. Mais comment s’y prendre?

Pour enrichir notre réflexion, notre conférencier a traité de neuf (9) thèmes qui sont l’eau, l’air, les antioxydants, l’agriculture biologique, les germinations, les pré et probiotiques, la vitamine D3, le curcuma comme anti-inflammatoire et l’activité physique.Monsieur Sylvain Magnan, cofondateur du Groupe Kiné-Concept

1) L’eau. Les bienfaits de l’eau sont nombreux. Pendant la nuit, le corps se déshydrate et certaines fonctions physiologiques comme la respiration y contribuent. Donc boire environ 500 ml d’eau  le matin dès le réveil est recommandé. Cela permet de nettoyer le corps de ses toxines et de redémarrer la machine. Comme notre corps est composé de 70 à 80 % d’eau, en cours de journée il faut le garder hydraté avec au moins deux litres d’eau par jour.

Toutefois, il faut surveiller la qualité de l’eau que nous buvons. L’eau du robinet contient du fluor. Ce minéral toxique s’accumule dans le corps et peut entraîner des effets néfastes allant jusqu’au cancer. Le fluor est impossible à éliminer une fois absorbé dans l’organisme. Par ailleurs, il n’aide pas dans la prévention de la carie dentaire.

2) L’air. Au Québec, en particulier durant la saison hivernale, les individus passent plus de temps à l’intérieur. Or, lors d’un confinement, la qualité de l’air peut se dégrader rapidement. Il devient primordial d’aérer sa maison. Par exemple, ouvrir les fenêtres, ouvrir les rideaux le jour et les fermer le soir, mettre des plantes dans la maison sont tous des moyens permettant de renouveler la quantité et la qualité de l’air.

3) Le pouvoir des antioxydants. Le fonctionnement de notre corps produit des radicaux libres. Ces derniers ne s’éliminent que par les antioxydants, mais ceux-ci sont difficiles à être absorbés. Un moyen simple de remédier à ce problème est de manger les fruits et les légumes avec un corps gras tel que des noix.

4) L’agriculture biologique. Les pesticides peuvent causer plusieurs problèmes de santé notamment sur la reproduction, le système immunitaire, le système neurologique et le cancer. Pour diminuer la consommation de pesticides, hormis d’acheter des produits biologiques, il est possible de laver ses fruits et légumes avec de l’eau vinaigrée.

5) Les germinations. Les graines germées sont reconnues pour leurs valeurs nutritionnelles qui sont de 10 à 57 fois plus élevées que celles des fruits et légumes. La germination est accessible à tous, c’est une méthode peu coûteuse et simple.

6) Les pré et probiotiques. L’intestin contient une flore microbienne contribuant au bon fonctionnement du système digestif et immunitaire. Les débalancements de la flore affaiblissent notre capacité à nous défendre contre les mauvaises bactéries. C’est ici que les probiotiques entrent en scène, améliorant et renforçant le système digestif et immunitaire. En parallèle, les prébiotiques favorisent le développement et le maintien des probiotiques dans le corps.

7) La vitamine D3. La vitamine D3 joue un rôle d’une part sur la santé osseuse en améliorant le système musculo-squelettique. Et d’autre part comme une protection contre le cancer.

8) Le curcuma. Le curcuma est un puissant anti-inflammatoire. Il a un impact positif entre autres sur le cancer et la maladie d’Alzheimer. Cette épice associée avec le poivre noir et mélangée dans une base d’huile augmente son absorption.

9) L’activité physique. Un mythe sur l’activité physique a été démystifié. Lorsque notre fréquence cardiaque atteint son maximum par une activité physique intense, ce n’est pas la fréquence optimale pour brûler les graisses. Une simple marche à 60% de notre fréquence cardiaque pendant plus de 20 minutes suffit.

Pour terminer, des conseils santé en vrac ont été abordés tels que sur les poissons biologiques et les appareils électroniques pendant le sommeil. Notre conférencier a mentionné la méditation permettant de trouver un équilibre, ainsi que la massothérapie pour récupérer naturellement.

Pour obtenir plus d’information sur ces thèmes, notre conférencier a invité  les participants à lire «La dérive du système de santé québécois» du Dr Martin Moisan et «Notre poison quotidien» de Marie-Monique Robin.

Avez-vous des commentaires, réactions ou suggestions? Veuillez nous écrire : Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou nous appeler au +1 514 523 5677.

Vanessa Sit, Équipe de la Relève SROH