Le 21 novembre 2018, la SROH a organisé une table ronde ayant comme thème « Comment se défaire de ses schémas ? » Une douzaine de personnes ont participé avec enthousiasme à cette activité. La rencontre s’est déroulée en trois temps. À partir d’extraits d’un texte et de définitions de dictionnaires, l’animateur, Pierre De Serres, a d’abord tenté de bien cerner qu’est-ce qu’on entendait par schéma, stéréotype ou conditionnement. Ceci a permis à tous de partir avec une même compréhension des concepts clés à la discussion. 

Pour lancer la discussion, l’animateur a présenté quelques extraits d’un texte datant des années 90 qui traitait de la persistance des stéréotypes pour constater que, bien que sous des formes différentes, certains stéréotypes persistent toujours, et ce, malgré les changements dans la société et le passage des années. Photo de groupe de la table rondeD’intéressantes discussions sont ressorties de cette table ronde. Par exemple, certaines personnes disent qu’ils ont besoin de schémas pour évoluer dans ce qui est positif pour eux, mais l’envers de la médaille fait que certains schémas peuvent se révéler incapacitants et nuire à leur évolution. Il a été question de l’utilisation de schémas et de stéréotypes pour pousser les gens vers une consommation effrénée visant à réduire leurs frustrations. On peut dire en conclusion que le développement d’une identité humaine solide reste un élément clé au développement d’individus capables de contribuer à améliorer la société dans laquelle on vit et dans laquelle vivront nos enfants.