Le 12 septembre 2018, la SROH a organisé une table ronde regroupant onze personnes. Au début, les participantes/participants se sont exprimés sur ce qu’est, pour eux, 12 09 2018 360 195la jalousie, d’où elle vient et la distinction entre jalousie et envie. Puis, à partir d’un texte intitulé « L’autre visage de la jalousie » (1), l’animateur, David Ung, a présenté différentes facettes de ce sentiment. Il a abordé, la jalousie reliée à l’enfance, au couple, aux relations amoureuses et au droit à l’égalité. Ces différents contextes de la jalousie ont fait l’objet d’échanges très constructifs. 
Il est ressorti de ces échanges, que ce sentiment peut être relié à de l’insécurité, à un sentiment d’infériorité, ou encore à la possessivité. La jalousie est un sentiment humain naturel, qu’on ne peut éliminer, mais ce qui est néfaste, c’est l’obsession dans la jalousie. Par ailleurs, la jalousie peut-être le déclencheur d’une prise de conscience de ce que la personne veut vraiment pour elle-même et ainsi transformer ce sentiment en ambition orientée vers un objectif qui contribue à la poursuite de ses rêves.
Selon certains, le développement d’une identité humaine solide aide la personne à puiser sa force en elle-même pour passer à l’action et acquérir des capacités au lieu de se comparer, de jalouser les autres et de vivre une forme d’injustice.
Les discussions ont permis de s’arrêter pour mieux comprendre ce que l’on ressent à l’intérieur de soi lorsque surgit un sentiment de jalousie et pour chercher ensemble comment ne pas laisser ce sentiment miner notre bien-être personnel et nos relations avec les autres
À la fin de l’activité, les participantes et participants ont choisi le thème de la prochaine table ronde qui portera sur : « Comment se défaire de ses schémas? ».
(1) Guitouni,M. (2012) L’autre visage de la jalousie, Psychologie préventive,45, p.35-38.