FORUM « LEADERSHIP – LA RELÈVE » - 15 NOVEMBRE 2015

Le leadership chez les jeunes : n’en doutez plus !


forum leadership logo

Dès l’ouverture du forum sur le leadership et la relève, le président de la SROH, Luc Dupont, représenté par le vice-président Jacques Guérette, annonçait « Qu’on le veuille ou pas, nous sommes TOUS partenaires pour BÂTIR l’avenir ».

Bâtir ensemble, c’est ce que les personnes participantes ont été invitées à vivre. Dès l’ouverture du forum, la centaine d’invités, répartie en une douzaine d’équipes, a été invitée à participer à un atelier de construction d’une structure de papier pouvant supporter une balle de mousse. L’objectif était de construire une structure la plus haute possible et ce, dans un délai d’à peine dix minutes. Il a été prévu que chacune des tables soit dirigée par un leader soit de type autoritaire, de type démocratique ou de type laisser-faire. Fort des expériences d’échanges dynamiques, le retour en plénière a fait ressortir les effets des différents styles de leadership et leurs incidences tant sur les relations d’équipe que sur l’efficience des résultats.

Vanessa Sit, David Ung

Richard Blain

C’est dans cette atmosphère d’ouverture et de dynamisme que le premier conférencier a « pris la balle au vol ». Monsieur Richard Blain, maître d’enseignement – HEC Montréal, a subtilement fait le parallèle entre d’une part, le monde structuré et le regard modélisé des études universitaires et d’autre part, la réalité plus aléatoire du monde du travail. À l’instar de construire la tour la plus haute, l’étudiant cherche la note la plus forte. Or, dans le monde du travail, il est confronté à  des exigences multiples et diverses qui requièrent écoute, partage et adaptation. Dans ce contexte, comment développer son propre leadership? L’intelligence émotionnelle devient un élément central autour duquel gravite la compréhension des expériences vécues. Monsieur Blain suggère d’acquérir des expériences multiples autant en milieu professionnel que par des opportunités de bénévolat dans des milieux philanthropiques, sportifs ou politiques. S’engager dans de nouvelles expériences et accepter la rétroaction avec humilité sont des éléments essentiels au développement du leadership. Puisés de l’ouvrage de Michael Watkins (The First 90 Days:…), monsieur Blain souligne différents paramètres à prendre en considération lorsqu’on commence un nouvel emploi, tels que la lecture de l’organigramme informel, le réseautage interne, l’interprétation des attentes de l’organisation, l’image que l’on projette en tout lieu, mais il fera aussi valoir l’importance de développer ses forces, de connaître ses faiblesses et de donner un sens à sa carrière.

La table était ainsi mise pour lancer la balle aux deux prochaines conférencières, Janie Duquette et Gisèle Ghossein, qui ont plongé carrément dans la pure réalité du monde du travail, en abordant les moments marquants de leur carrière. Sous forme d’entrevues conduites de main de maître par madame Kerstin Kuyken, MBA, Ph.D., les deux conférencières ont, par leur franchise et leurs propos généreux, rapidement développé une réelle complicité autant entre elles qu’avec le public.

 

Gisèle Ghossein, Kerstin Kuyken, Janie Duquette

Forum Leadership jeunesse, SROH

C’est avec beaucoup d’aplomb et de sincérité que madame Janie Duquette, fondatrice de « Alma ma terre », a partagé ses réflexions et une tranche de vie personnelle en soulignant l’importance du savoir-être et de la dimension émotionnelle dans les relations interpersonnelles. Madame Duquette a su apporter cette dimension humaine en tant qu’assise indispensable au développement et à la durabilité de la carrière de tout leader. Demeurer un moteur du développement des affaires sans se perdre soi-même dans son travail est sans doute le message fort que madame Duquette aura transmis à son auditoire. Le leadership, c’est aussi un partage.

À travers un regard expérimenté et lucide, madame Gisèle Ghossein, vice-présidente, ressources humaines et membre du comité de direction de CANARAIL, nous a fait part des défis à relever pour réaliser une carrière riche et satisfaisante. Crédibilité et détermination sont sans doute les deux éléments les plus probants du parcours de madame Ghossein. Adaptation culturelle tant sur le plan personnel que professionnel, persévérance pour réussir des études de MBA en parallèle de son intégration professionnelle et conciliation famille-études-travail ont été au menu des défis. Adopter une attitude positive et établir une relation d’échange culturel sincère avec les autres employés sont des actions indispensables à l’acquisition du respect des gens. Le savoir-être est aussi important que le savoir-faire. Avoir du leadership, c’est savoir utiliser son intelligence émotionnelle, c’est motiver pour favoriser la créativité de l’équipe. Être attentif à la dimension humaine permet de laisser les solutions émerger en créant un esprit collaboratif dans un cadre moins directif et contraignant pour tous.

Fabrice Vil

Forum Leadership jeunesse, SROH

En proposant un exercice d’une minute, le dernier conférencier, Monsieur Fabrice Vil ,a su capter l’attention de l’auditoire. Il a demandé aux participants de chaque table de se lancer une simple balle de papier de l’un à l’autre et à chaque receveur de nommer un problème social ou environnemental différent. Ainsi, il a été possible de nommer spontanément en moyenne une demi-douzaine de problématiques différentes par table. Cet exercice a conduit à parler, au-delà du citoyen responsable, du leadership citoyen. Animé par de solides valeurs personnelles, monsieur Vil a fait des choix courageux pour donner un sens à sa vie professionnelle et personnelle. Co-fondateur et directeur général de Pour 3 points, il a transporté l’assemblée dans un monde de nouveautés et de défis stimulants. Il a insisté sur l’importance de développer l’empathie et l’intelligence émotionnelle qui créent une valeur ajoutée dans l’exercice du leadership. Il a proposé trois éléments d’une approche pédagogique pour aborder l’éducation et le développement des jeunes. Navigant de la pédagogie critique à la pédagogie du privilégié et à la pédagogie de la justice sociale, on peut construire l’esprit critique du citoyen responsable qui reconnait les forces de son parcours personnel pour définir le projet social. Ainsi, ce projet engagera autant l’entrepreneur indépendant que l’«  intrapreneur » employé d’une structure organisationnelle de son choix. Passion et talent, combinés à la reconnaissance des causes environnementales ou sociales qui nous touchent en toute profondeur, sont alors l’essence du moteur qui nous propulse dans l’avenir.

Le forum sur le leadershiRichard Blain, Kerstin Kuyken, Janie Duquette, Gisèle Ghossein, Fabrice Vilp et la relève de 2015 s’est conclu sur un flot d’échanges constructifs entre les conférencières, les conférenciers, qui sont des leaders inspirants et dynamiques, et le public composé majoritairement de jeunes ainsi que de professionnels expérimentés provenant de différents horizons. Ceci illustre la force du tissu social engagé à répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain. Ce forum a été organisé par des jeunes professionnels de l’équipe Action Leadership de la SROH ; ces jeunes leaders sont à la ligne de départ de défis de plus en plus collectifs, sociaux ou environnementaux qui requièrent circonspection et intelligence émotionnelle. Ils sont porteurs d’espoir et comme le soulignait, le président de la SROH, Luc Dupont, l’espoir est « un élément essentiel pour pouvoir se projeter dans l’avenir ». De plus, il déclarait : « Prendre la relève ne se limite pas à assumer un rôle d’héritier, de successeur ou d’ayant droits. Cela consiste d’abord et avant tout à développer une capacité d’action fondée sur des compétences humaines et techniques afin d’engager une collaboration constructive et de relever ensemble les défis sur les chemins conduisant à la réalisation des objectifs fixés. »

Félicitations à toute l’équipe Action Leadership de la SROH, à l’équipe de soutien et chapeau bas aux conférenciers et conférencières qui ont apporté énergies et couleurs aux rêves et défis des nouveaux leaders.

Laurent Ouimet, Conseiller en gestion des compétences, Hydro-Québec, Direction - Développement des compétence et Doctorant en éducation à l’UQTR

À propos de la SROH et de l’équipe Action Leadership

Annis Yan, Gordon F. Ng, Julie Lai, David Ung, Olivier Nadeau, Vanessa SitDepuis 1972, la SROH est un OSBL qui apporte un soutien aux parents, jeunes, intervenantes/intervenants, éducatrices/éducateurs, dirigeantes/dirigeants et citoyennes/citoyens. Elle vise la PRÉVENTION, l’ÉDUCATION et l’ACTION SOCIALE. L’équipe Action Leadership est formée de jeunes professionnels qui s’engagent activement pour susciter réflexion, échanges intergénérationnels et action sur les enjeux du leadership.Un FORUM, organisé par des jeunes professionnels pour des jeunes professionnels, est une première pour l’équipe Action Leadership de la SROH. Sa pertinence a suscité un grand intérêt chez les jeunes participantes et participants qui ont souhaité une suite à ce Forum. La SROH se propose d’organiser des tables rondes afin d’approfondir le thème de l’intelligence émotionnelle dans le monde du travail. 

 Une relève à suivre…

Contact : David Ung, Responsable de l’équipe Action Leadership
Cell : (514) 812-1598  Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.